21 octobre 2021

AFFICHAGES

ARRÊTÉ SÉCHERESSE

La situation hydrologique de ce début de printemps est déjà préoccupante et amène à la prise d’un premier arrêté sécheresse.

Les débits des cours d’eau sont en diminution sur l’ensemble du territoire et la faible pluviométrie passée et à venir ne permet pas d’envisager une amélioration à court terme.

Le préfet décide de prendre les premières mesures de restrictions printanières sur certaines zones d’alerte.

Arrêté préfectoral du 29 juin 2021
Site internet des services de l’État

ÉTUDE COMPLÉMENTAIRE BIODIVERSITÉ ET PAYSAGE

AUTORISATION DE PÉNÉTRER DANS LES PROPRIÉTÉS PRIVÉES

Le conservatoire botanique national de Brest a sollicité une autorisation de pénétrer dans les propriétés publiques et privées sur l’ensemble du territoire des communes de Maine-et-Loire pour permettre des prospections botaniques (actualisation des connaissances de la flore en Pays de la Loire) dans le cadre de l’inventaire National du Patrimoine Naturel.

arrêté préfectoral du 28 avril 2021

RÉGLEMENTATION DE LA PÊCHE À L'AIMANT

La pratique de la pêche à l’aimant tend à se développer. Cette activité de loisir (qui consiste à rechercher des objets ferromagnétiques dans les cours d’eau à l’aide d’un puissant aimant afin de les faire émerger) a conduit notamment au cours des dernières semaines, à la découverte d’objets dangereux dont la manipulation est susceptible de provoquer des incidents : obus, grenade, arme, produits toxiques ou polluants.

Bien que présentée comme une dépollution bénévole des cours d’eau, cette activité est considérée comme illégale si elle est effectuée sans autorisation administrative.

Rappel de la réglementation en vigueur qui est identique aux règles encadrant la détection d’objets enfouis, laquelle précise, que :

  • sur les terrains privés (forêts, terrains, puits, étangs …) l’autorisation du propriétaire est requise. En outre, si l’objet de la pêche a pour but la recherche d’un objet intéressant l’histoire, la préhistoire, l’art ou l’archéologie, l’autorisation du préfet est obligatoire.
  • dans les cours d’eau, lacs, rivière, fleuves et canaux, l’autorisation de l’État, propriétaire des biens sous-marins, est requise.

Ce rappel de la réglementation vise à appeler l’attention sur les risques encourus. En effet, cette pratique peut avoir pour conséquences la découverte fortuite d’une munition dont la manipulation est susceptible d’engendrer les risques suivants :

  • explosion de la munition
  • fuite d’un produit incendiaire pouvant entraîner une auto-inflammation,
  • fuite d’un agent toxique de guerre pouvant créer une intoxication ou une contamination
  • détournement de la munition pour une action malveillante.

En cas de découverte fortuite d’une munition :

  •  Interdisez à quiconque d’y toucher. En cas d’accident, votre responsabilité pourrait être engagée.
  •  Marquez l’emplacement de l’engin par un repère quelconque afin de faciliter l’intervention des démineurs.
  •  Restez discret pour éviter d’attirer les curieux.
  •  Prévenez la mairie, la gendarmerie ou la police, ce sont eux qui avertiront les autorités compétentes selon une procédure particulière, et qui prendront les mesures qui s’imposent

La préfecture du Maine-et-Loire appelle à la vigilance, à la responsabilité et au respect de cette réglementation pour la sécurité de tous.